Conférence “L’assertivité”

15 décembre 2020

Objectifs

  • Analyser les incohérences et les écarts comportementaux qui altèrent les ressources psychologiques internes et relationnelles
  • Aborder quelques outils d’analyse de comportements et trouver des solutions relationnelles dans des situations difficiles
  • Se questionner pour mieux changer
  • Faire des ponts entre la vie professionnelle et la vie personnelle

Avec la participation de Laurie Lauffer

Entendez le Murmure …


Notre vision
, “le seul type de management acceptable et efficace dans le temps, est celui qui permet l’épanouissement des personnes dans ce qu’elles sont, ce qu’elles pensent, ce qu’elles font, au bénéfice de la satisfaction des clients et des résultats de l’entreprise.”

Favoriser la performance de l’action collective, c’est reconnaître l’autonomie et la responsabilité des êtres humains ainsi que leur interdépendance.

La nécessité de coopérer permet la pérennité des échanges et du lien social. 

Force est de constater que coopérer ne va pas de soi en entreprise.

La coopération, pourtant explicitement souhaitée par tous, reste souvent au rang d’aspiration pour laisser place à la compétition ou à la défiance.

Par essence, les relations de travail ne peuvent rester uniquement techniques, stratégiques ou fonctionnelles. Pour devenir efficientes dans le temps, les relations de travail nécessitent de vivre quelque chose en commun.

La coopération suppose un effort supplémentaire, le don (par définition qui n’est pas à vendre et dépasse la fiche de poste). Exposant, le don exige de l’autonomie et un cadre pour échanger avec les autres en confiance

Reconnaître l’autonomie et la responsabilité des personnes, c’est valoriser leur pouvoir de faire, leur légitimité dans le travail. C’est permettre à chacun de grandir en confiance dans le cadre de sa mission.

« L’enjeu managérial » n’est pas de créer la coopération, elle est latente.

“L’enjeux managérial est de favoriser l’expression de la coopération par le choix de pratiques, d’une organisation du travail et d’un référentiel managérial adaptés au projet économique de l’entreprise.”

Suivez le Murmure, ….

Croyance, le management repose-t-il sur des super-héros ?

Murmure Conseil est né de confidences, sur les dissonances récurrentes entre les missions, les objectifs, l’organisation et le fonctionnement réel des collaborateurs et partenaires entre eux.

Au-delà du constat que la performance et les hommes en souffrent, questions et certitudes sont partagées sans solution miracle.

Souvent, il est plus facile de croire en le potentiel de quelques uns, les supers-héros, plutôt que de bousculer les certitudes, poser les bonnes questions. Celles qui permettent aux hommes de s’approprier l’entreprise, de s’y adapter en cohérence avec son ambition.

Notre expérience terrain de dirigeants et aujourd’hui de coach confirme les difficultés à fédérer l’engagement long terme des équipes, intégrer les collaborateurs et partenaires, accompagner leur évolution selon le niveau de performance attendue.

Notre conviction, “l’intemporalité du management, l’homme est au cœur de la performance. “

Les missions, les objectifs, l’organisation du travail, les technologies évoluent et l’homme demeure dans ses aspirations profondes et ses besoins fondamentaux :

l’humain a besoin d’être ensemble et d’appartenir. “

“La performance résulte de la cohérence entre le projet d’entreprise, l’organisation et les comportements des Hommes.”

Ensemble, le management c’est çà !

Conférence “Gérer sa charge mentale et accompagner celle de l’équipe”

17 novembre 2020

Objectifs

  • Prendre conscience des limites de l’approche rationnelle et de la nécessité d’utiliser davantage nos ressources profondes (neurobiologiques et émotionnelles) pour aborder les changements
  • Porter un regard différent sur les changements qui ont lieu dans le monde VUCAD et comment y faire face avec sérénité
  • Explorer comment mettre véritablement la dimension humaine au centre d’un projet dentreprise pour stimuler l’intelligence intuitive et lintelligence collective

Avec la participation de Alessandro Biscaccianti